© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

«…Le PESANT train-train métropolitain !… » La gratuité des transports dont la ville d’Aubagne et sa communauté de commune alors dirigée par des élus communistes était considérée il y a encore 2 ou3 ans comme l’idée de doux dingues voire complètement démagogique !!!Pourtant la gratuité des transports sera au cœur des élections municipales dans nombre de villes. Celle-ci comme l’indique Cyril Sineux, adjoint communiste en charge des transports de Clermont Ferrand est « une gratuité socialement construite au même titre que celle qui nous permet d’emprunter un trottoir, une route, une piste cyclable ou de profiter de l’éclairage public »conséquence de la gratuité : A Châteauroux c’est plus de 200% de fréquentation des transports publics en 15 ans. A Aubagne c’est 17 % et une baisse de 10% du trafic routier en 4 ans. A Dunkerque, après 1 an de passage à la gratuité la fréquentation des bus a quasiment doublé (+80%) et 48% des nouveaux utilisateurs sont d’anciens automobilistes. L’observatoire international de la gratuité(OIG) estime qu’elle coute moins cher à la collectivité à moyen et long terme qu’un système marchand dès lors que l’on tient compte du cout de la pollution (101 milliard d’euros pour la France)en dépenses de santé, en absentéisme etc… ,sans compter les embouteillages : 934 euros par personne et par an soit bien au-delà du cout de la gratuité. Nous sommes loin des palabres métropolitains sur les modes de transports auxquels nous avons droit depuis des lustres et dont Sud-Ouest se fait l’écho régulièrement : des croques en jambes par associations et lobbys interposés pour repousser toujours plus loin la perspective d’un réseau de transports répondant aux besoins des populations. 85% des Saint Médardais ne les utilisent pas. Les communistes du canton de Saint Médard ne s’inscrivent pas dans la polémique dérisoire : Tramway ou BHNS qui peut nous conduire à terme à 0 desserte. Des bruits circulent (plus vite que nos transports) d’une remise à plat quel que soit le résultat des élections municipales du schéma des transports métropolitain. Bref nous en reprendrions encore au moins pour 10 ans !!!!!!! Depuis plus de 20 ans les communistes militent pour un tram-train Bordeaux- Lacanau : Le tram-train est un véhicule dérivé du tramway, apte à circuler à la fois sur des voies de tramway en milieu urbain et sur le réseau ferroviaire afin de relier sans rupture de charge des utilisateurs situés dans le périurbain, voire au-delà (fiche technique). Lors de nos différentes campagnes de pétitions Lacanau, Ste Hélène, Saint Médard, au rondpoint de Germignan, nous avons recueilli près de 10000 signatures des galériens du quotidien de la route. Pour cette raison nous avons accueilli avec enthousiasme le fait que les élus de Lacanau prennent notre proposition au sérieux et aient le courage de commander une étude de faisabilité qui crédibilise ce projet. Un des aspects positifs du tram-train est qu’en utilisant les infrastructures existantes (mais abandonnées au profit du tout routier), il permet de les réactualiser en donnant une nouvelle légitimité aux investissements engagés jadis. Par ailleurs un tram-train fret n’est pas à exclure, permettant d’acheminer des marchandises ville –campagne et inversement aux heures creuses : solution innovante au regard de l’enjeu environnemental !!!!! En termes d’investissement : 150 millions actuels (ce qui ne manquera pas d’augmenter en fonction des procès en vue) du BHNS (21km) et les 220 millions de Lacanau à Cantinolles (50km), pour les Communistes il n’y a pas photo !!!!!! Lorsque la Chambre de Commerce et d’industrie de Bordeaux se plaint des retards récurrents des salariés et des marchandises il serait judicieux, au regard des aides publiques et des déductions fiscales dont ces entreprises ont bénéficiées (parfois à fonds perdus comme à Ford) de leur demander de contribuer un peu plus au développement des transports en commun en incluant leur gratuité pour le bénéfice de tous. Pour les communistes, le tram-train est l’épine dorsale de l’avenir des transports dans le corridor du quart nord-ouest et nous ne saurions nous limiter à des faux semblants et à d’inutiles polémiques. En parallèle, nous travaillons au maillage de navettes inter quartiers gratuites permettant de rejoindre les différentes stations sans avoir à utiliser son véhicule personnel

29/11/2019

«…Ligne rouge !…» La Cour des Comptes, l’auxiliaire de police de l’orthodoxie libérale, a encore sévi !!!! Elle dégomme le transport ferroviaire qui coûterait trop cher en France (selon quels critères ?). Le nombre d’usagers des TER est aujourd’hui de 1 million chaque jour et ne cesse d’augmenter. A contrario, le cout de la voiture pour les utilisateurs au quotidien au-delà de l’aspect écologique, s’échelonne de 600 à1000 euros par an en assurance , de 900 à 1100 en carburant en fonction du véhicule, de 840 à 1000 euros pour l’entretien, de 500 à1000 pour les frais annexes (péage, amende, parking etc.) non compris l’achat du véhicule Sources : « L’automobile club Association » de quoi faire péter les plombs aux Gilets Jaunes !!!!! Par ailleurs, le rapport de cette même cour des comptes n’évoque aucunement le coût des factures territoriales, comme l’entretien des routes, des ponts, l’asphyxie des communes, les accidents de la route, les factures à venir de dépenses de santé dues aux pollutions multiples. Elle s’érige en « Treuhand » organisme chargé dans les années 1990 de liquider, de privatiser la quasi-totalité du patrimoine industriel et social de l’ex RDA. Son crédo : accélérer l’ouverture à la concurrence, supprimer à vitesse grand V des lignes de chemin de fer et reporter le trafic sur la route. Sa fixette : en finir avec le train public et plus largement avec l’ensemble des services publics (santé éducation, recherche publique) et les statuts des personnels : sa bête noire !!! Dans le dernier budget de la Sécurité Sociale (autre service public) l’Etat a décidé de ne plus compenser les 5 milliards d’exonération de cotisations sociales dont bénéficie le patronat (qui est la cause essentielle du déficit de la Sécu).Par contre il impose la baisse des prestations, (silence ça roule à la Cour des Comptes !!!!!!!!) Dans ce contexte, la mise en œuvre du RER métropolitain est plutôt une bonne nouvelle . E.Parant, le monsieur RER nommé pilote de ce projet, de nous expliquer dans le Sud-Ouest du 24/10/2019 qu’il s’agit avant tout de limiter la croissance du trafic routier voire de le faire décroitre et de faire basculer les gens vers des modes de transports plus propres et qui ne saturent plus les infrastructures. Voilà une noble ambition mais, il manque une pierre à la globalité du projet : il n’apparait nulle part dans le schéma présenté la desserte du corridor entre Bordeaux et Lacanau. Or selon l’étude de la ville de Lacanau transmise à la région, 82%des déplacements dans le cadre des activités professionnelles entre Lacanau et Bordeaux sont effectués en voiture, de même selon l’INSEE 85% des Saint Médardais utilisent leur véhicule pour se rendre au travail et pour cause, l’offre des transports en commun ne correspond pas à la demande particulièrement pour les quartiers ouest de Saint Médard. Remplacer un bus par un Superbus relève de la gageure : C’est un cautère sur une jambe de bois Pour vous en convaincre, allez sur le site internet « natureenville »…d’autant que ce bus ne circule pas dans sa totalité en site propre. Ce hâter lentement n’est plus de mise ! Il a fallu 15 ans pour que soit prise au sérieux l’option tram-train proposée au départ par les seuls communistes Saint Médardais. La situation, particulièrement en matière de transport, pâtit des atermoiements des politiques, des pressions des lobbys anti-tram-train. Les élus communistes (voire conférence de presse du26/09/2019) avancent des propositions sérieuses à court et moyen terme en matière de mobilité et des pistes de financements qui méritent d’être examinées. Nous n’avons pas l’intention de baisser la garde : le tram- train est une ligne rouge.

02/11/2019

«…L’alternative ? La GAUCHE rassemblée !… » Nous sommes à 5 mois des élections municipales et se font jour des collectifs, des associations qui tentent de surfer sur un rejet des « politiques ». Il faut y entendre, des « partis politiques » qui ne seraient plus au gout du jour, ce qui n’empêche pas le Rassemblement National d’être au zénith !!! Ce dont il se réjouit, mais n’a-t-il pas travaillé à ce rejet avec sa stratégie développée depuis des années du « tous pourris » instillée dans le but de porter des coups aux institutions républicaines. Ces méthodes ont déjà été utilisées par les ligues factieuses dans les années 30 pour aboutir au Vichysme et à la collaboration. « Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde » B. Brecht. Selon le Sud-ouest du 7 septembre 2019 des contacts auraient été pris entre J. Mangon et les gens de LREM en l’occurrence le député E. Pouillat (ancien membre du cabinet de S. Lamaison…) Il se serait présenté d’après le journaliste avec sa liste de « courses » c’est-à-dire le nombre de sièges qu’il comptait obtenir sur la liste du maire actuel : Il semblerait donc que l’addition soit « salée » pour avoir le soutien du mouvement présidentiel !!!! Le nouveau monde qui est à l’ancien ce que le gros rouge est au Bordeaux, manie en vieux politicien intrigues et manigances. Ainsi un collectif nommé « Mieux vivre à St Médard » en apparence sans aspérités et affilié à aucun parti, s’avère, au vu de sa page Facebook, être un succédané de LREM. Tout aussi surprenante est la posture du collectif (encore un !) « St Médard en Jalles demain » qui après s’être adressé, le 21/06/2019 à l’ensemble des forces de gauche pour qu’elles le rejoignent en mettant dans leur poche leurs étiquettes politiques, décide, lors de leur dernière assemblée, de ne pas se désister au second tour ni de fusionner. Nous avions connu le vote utile sclérosant, nous découvrons le vote inutile à une alternative de gauche au maire sortant !!!!!!!!! « Va comprendre Charles !!!!!! » Mercredi, à 19h salle Jacques Brel, le PS, le PRG, Les Radicaux de Gauche, EELV, Génération-S et le PCF se sont rencontrés afin de constituer une liste alternative à la politique municipale de J. Mangon. Stéphane Delpeyrat (Génération-S) qui a été désigné à cette occasion tête de liste a présenté les grandes lignes du travail établi préalablement en matière de logement, de transports et mobilité, environnement, démocratie municipale etc… des points de convergence avec le projet adopté par les adhérents du PCF local en assemblée générale sont apparus. En tout état de cause, le projet communiste constitue notre base de discussion avec les autres forces de gauche et est porté par notre chef de file, Francis Royer. De cette réunion, il en est sorti une volonté de travailler ensemble, une dynamique s’est créée, palpable dans l’assemblée. Les discussions vont se poursuivre et c’est bien normal. Cet esprit doit perdurer car il va de soi que si l’accord final s’éloignait beaucoup de nos priorités, alors la question d’une ligne autonome se poserait. A l’attention des lecteurs d’EXPRESSIONS : A la question qui nous est très souvent posée depuis quelques semaines : « Alors les COCOS vous faites QUOI ? Vous partez avec qui et pour faire QUOI ? Fidèles à notre devise « l’humain d’abord » nous sommes pour le rassemblement des forces de gauche, nous ne jouons pas au « concombre masqué » et tout comme aujourd’hui nous vous tenons au courant de tout.

19/10/2019

«…Eviter le scénario catastrophe !!!!!… » En dépit des tentatives macronistes d’effacer le clivage gauche- droite, l’identité de gauche est toujours aussi forte dans la population. Selon un des derniers sondages IFOP ,40% des électeurs interrogés se situent à gauche. C’est à 1 point prêt le même score qu’en 2017.Ce bloc de gauche de 44% est supérieur à sa traduction électorale (31% aux européennes) Cela pose clairement la question de l’offre politique d’autant que la fierté de se revendiquer à gauche n’a jamais été aussi élevée depuis 6 ans déclare le directeur général adjoint de l’IFOP. Liberté, solidarité, égalité un triptyque qui marque fortement ces électeurs toujours selon le sondage. De quoi interpeller les forces de gauche tout particulièrement celles tentées par le marigot centriste pour parfaire une recomposition politique stérilisante au bénéfice du duo mortifère Le Pen –Macron. La gauche doit s’assumer fièrement et se rassembler. Les échos qui nous parviennent de différentes villes de Gironde font apparaitre un paysage éclaté à gauche « façon puzzle » Si la protection de l’environnement apparait clairement comme un marqueur à gauche, elle est pour 60% de cet électorat incompatible avec le capitalisme. Les écologistes forts de leur résultat aux européennes deviennent exigeants. Certains maires de gauche, pour avoir les grâces des écologistes, sont prêts, pour répondre à leurs exigences, à réduire la place des communistes à la portion congrue et à les cantonner dans un rôle d’utilité. Or, l’hirondelle comme une élection ne fait pas le printemps. Ces petits calculs politiciens, in fine, n’ont jamais profité à la gauche. C’est en grande partie pour avoir négligé l’apport des communistes à la gauche que la liste socialo-écolo a été défaite à Saint Médard en 2014 et pas seulement comme le pensent facilement certains pour l’usure du pouvoir, les dédouanant ainsi de leurs propres responsabilités. Les vieux démons des polémiques improductives pour la gauche semblent tarauder les membres de l’ancienne équipe de Lamaison .Pour preuve, les allusions des élus PS- PG dans le dernier journal municipal « Saint Médard et vous » rubrique tribune (page consacrée aux élus des différents groupes politiques) Les Communistes n’ont aucun adversaire à gauche mais au regard de la situation de celle-ci dans le pays et à Saint Médard, elle se doit d’être modeste et avoir l’esprit du rassemblement. Les communistes ont pour ambition de faire vivre des services publics de proximité accessibles à tous et que Saint Médard participe sur le fond à relever le défi climatique. Cela nécessite une rupture claire avec le libéralisme ambiant, de mener un grand combat pour redonner à notre commune les moyens dont l’Etat la prive depuis de nombreuses années. Défendre la commune, passe par la reconquête des compétences remises en cause par la loi Notre dont nous dénoncions les dangers lors de la précédente campagne des municipales. En lien avec nos élus nationaux nous proposerons dans les semaines à venir un plan ambitieux dans le budget de l’Etat en faveur des communes et une réforme de la fiscalité locale. Il est grand temps, afin d’éviter le scénario de dispersion, de travailler collectivement et dans le respect mutuel, à un programme à la hauteur pour notre ville. Les Communistes ont acté cette démarche de rassemblement. Ils ont choisi leur chef de file Francis Royer, professeur des écoles. Il est, dans un premier temps, appelé à représenter les communistes dans le cas de figure d’une liste que nous souhaitons de large rassemblement gauche. Les communistes de Saint Médard avec leur chef de file vont prendre des initiatives multiples pour faire connaitre, partager et enrichir avec l’apport de la population, leurs propositions.

04/10/2019

19/05/2019

Dans « Expression » du 26/01/2019 nous mettions en garde contre la mise en scène d’un numéro de duettistes Macron, Le Pen, d’un affadissement du débat dont une des conséquences principales serait l’explosion de l’abstention lors des élections européennes.

...

13/04/2019

Renaissance, voilà un mot qui doit être compris dans l’esprit tant de Mangon, que de Macron comme un retour à l’ordre ancien, une fausse modernité : un temps où les services publics n’existaient pas.

Mangon pourra toujours se glorifier que « pendant son bail municip...

02/02/2019

Appel. Nous appelons aujourd’hui à une mobilisation exceptionnelle. 

Par Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité :

Depuis plusieurs mois, nous ne cessons d’alerter sur les lourdes difficultés financières qu’affronte l’Humanité.  

Nous n’avons ménagé aucun effo...

25/01/2019

Est-on à l’insu de notre plein gré en train de nous acheminer vers une stérilisation du débat politique aux bénéfices exclusif des tenants du Capital ?

C’est en effet le sentiment que l’on éprouve en voyant se profiler à nouveau l’ordonnance de la campagne électoral...

21/01/2019

« Ce n’est pas en le remettant comme il y a un an et demi qu’on améliorera la situation »

C’est par ces mots au sujet de l’ISF que Macron fixe le cadre du « Grand Débat » Rien n’est tabou, si ce n’est l’ISF, le CICE. Les principales préoccupations des Français...

11/01/2019

A force d’égrener tous les samedis la baisse du nombre de manifestants, le gouvernement a fini par croire aux discours qu’il adresse au Pays pour discréditer le mouvement des gilets jaunes.

Mal lui en a pris !!!!

La colère est trop grande pour que les effets d’annonc...

Please reload

Posts Récents
Please reload

Par Tags
Please reload

Nous contacter :
PCF Jalles Médoc
06.44.75.80.15
Pour plus d'information, consultez 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now