Rechercher
  • PCF/front de gauche jalles médoc

La "Renaissance selon Mr Mangon et le clair-obscur selon VINCI ( BTP)

«…La Renaissance selon Mr Mangon et le Clair- Obscur selon Vinci ( BTP)… »

Est- il nécessaire de requalifier la place de la République tous les dix ans pour satisfaire l’égo d’un édile local ou, plus grave, d’ouvrir la boite de Pandore pour rassasier l’appétit du requin du BTP Vinci et de ses congénères ?

Nous sommes en droit de nous poser la question.

Outre le fait que nous doutons que la suppression du stationnement sur la place de la République apporte un plus au commerce du centre-ville, que la construction et la gestion d’un parking payant par Vinci sur l’emplacement de l’actuel parking Jean Duperrier le rende plus attractif (même agrémenté d’un tramway) quel sera l’avenir pour le marché dans un espace piétonnier quand les principaux étals des commerçants sont des véhicules frigorifiques ?

A cet égard, l’inquiétude et la colère des commerçants sont légitimes.

Les motivations de Vinci n’ont rien de philanthropique, par contre payer le parking pour aller au marché ou faire ses courses n’est pas des plus attirants.

Que dans ce cadre, les commerçants perçoivent la « Renaissance » comme la chronique d’un déclin annoncé du centre-ville et les amènent au minimum à réfléchir et à se solidariser au travers d’une pétition, au plus à anticiper la vente de leur pas de porte, nous semble de bon sens. Comme quoi « l’intelligence collective et la concertation » n’ont pas forcément besoin de Mr Mangon !!!

Dans notre projet de ville « L’humain d’abord » que la liste Front de Gauche a porté lors des dernières municipales, nous proposions la création d’une salle de congrès dans la partie constructible du parc du Bourdieu ,redynamisant les commerces et l’hôtellerie ,un centre de recherche universitaire public pour une politique de reconstruction et d’optimisation de la foret( déjà en avance sur la Cop 21 !!!) et la réimplantation du vignoble cru bourgeois faisant ainsi de Saint Médard en Jalles à la fois une ville patrimoniale et moderne ,accueillante et tournée vers l’avenir.

Or, il semblerait que le projet Mangonesque, sa vision du territoire et de son avenir est d’attirer une population plutôt âgée et aisée et que, pour ce faire, il est nécessaire de leur vendre un cadre de vie idyllique et sécurisé axé sur le « fais-moi peur » avec caméras, voisins vigilants comme si nous étions en zone de guerre.

Silence, l’ennemi guette vos confidences !!!!!!!!

N’a-t-il pas fait de la création de deux villages séniors un de ses objectifs de campagne ? (Tiens tiens… Ovélia spécialiste de ce type de résidence est tombée dans l’escarcelle de Vinci Immobilier, réalisateur chaque année de dizaines de résidences -services) de quoi éveiller quelques soupçons, vu que la requalification de la place de la République ne faisait pas partie, du moins dans sa propagande, de son projet municipal.

Quant à l’élargissement du centre-ville en direction des bords de Jalles, « espace à reconquérir en le respectant comme Bordeaux le fit avec la Garonne » ne s’inscrit t’ il pas dans ce projet ?

A y regarder de plus près, l’aménagement des bords de Garonne s’est soldé par une vaste opération de modification, sans en avoir l’air, de la population pour le plus grand bonheur de Bouygues et consorts. Mais où sont donc passés les autochtones ?

Plus inquiétantes encore sont les orientations budgétaires marquées par la soumission au dogme de la réduction des déficits publics : Financer les investissements que sur les fonds propres suppose de dégager des marges d’autofinancement de plus en plus importantes et de réduire massivement les dépenses de fonctionnement avec ses corollaires : coupes dans les moyens matériels et humains dans les services dont font les frais non seulement les agents municipaux mais également la population.

Ceci n’explique quand même pas l’augmentation des taxes locales (5,6% soit pour un ménage moyen de 30 euros selon la majorité et de 170 selon l’opposition municipale) sauf si on considère que la capacité d’autofinancement conditionne, pour les marchés financiers le cautionnement des prêts (montant et intérêts) aux collectivités territoriales .

Le service public local s’effacera automatiquement du fait de la baisse du volet dépenses au profit d’une privatisation des services (Vinci, Veolia etc.…..)

Si tel est le cas pour Saint Médard et si on ne mène pas une bataille la hauteur des enjeux, pour le maintien des dotations de l’état et le remboursement de ses arriérés, la ville sera phagocytée par la finance.

Mauvais temps et bonjour l’ambiance !!!!!!!

Vous pouvez retrouver les derniers « expressions » de la section Jalles Médoc sur son site :

jallesmedoc-pcf.org

N’hésitez pas à nous donner vos impressions…



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now