Rechercher
  • jean-pierreconte32

"UN peu de lucidité que diable..."

Au moment où ces lignes sont écrites, les adhérents du PCF n’ont pas encore fait leur choix définitif, et les droites les plus réactionnaires affutent leurs armes en vue de la victoire supposée finale.

Car pour ceux qui en doutaient encore : la droite est bien à droite et elle est le symptôme d’une restauration d’un avant Front Populaire, d’un Gaullisme Social issu de rapports de force à la libération en faveur des salariés et des couches populaires.

A la crainte pour certains, au centre et à gauche, d’un retour de Sarkozy, se substitue l’épouvante d’être amené pour contrer M le Pen à voter pour le candidat de la vieille France qui croit le moment venu de la revanche.

L’opinion a été tellement préparée à l’hypothèse d’un face à face FN-Droite que cela semble inéluctable au point de faire volontairement abstraction d’un autre possible scénario : la présence au second tour de JL Mélenchon.

Éric Verhaeghe, journaliste à « Economie Matin », prend au sérieux cette alternative en décryptant les résultats des trois dernières élections présidentielles, d’où son inquiétude d’un glissement des électeurs socialistes du premier tour de 2012 vers Mélenchon en 2017 ce qui selon le journaliste pourrait créer un séisme puissant.

Il faut ajouter que dans son délire anticommuniste, il voit dans le programme de J L Mélenchon « suinter la haine de la liberté et de préparer une soviétisation en bonne et due forme de l’économie française »

A notre avis il a oublié de prendre ses gouttes !!!

Placer le citoyen au centre des décisions, combattre l’oligarchie financière et donner des droits nouveaux aux salariés est, pour ce pauvre homme, une atteinte à la liberté et au droit divin des féodaux de la finance.

A contrario, il faut lui reconnaitre une grande lucidité à considérer que J.L Mélenchon est un véritable ennemi de la finance et de l’ordre établi.

L’usage de poncifs qui ont eu cours, dans la période marquée par l’hystérie anticommuniste, est quelque peu rassurante car cela démontre que ce n’est pas la fin de l’histoire pour les déclassés, les classes moyennes en passe de le devenir, les pauvres, les salariés, bref pour ce peuple dont les Versaillais et leurs plumes insipides et vulgaires vont jusqu’à nier l’existence même.

Au lendemain des élections, il n’y aura pas d’état de grâce !!!!!

La droite l’a annoncé : elle gouvernera par ordonnance pour couper l’herbe sous les pieds des organisations syndicales.

Il faut bien finir le travail entrepris par Hollande, Valls et Macron !!!! Et vite !!!!

Elle entend acculer le mouvement social, le mettre sur la défensive, amplifier la répression syndicale qu’elle appelait de ses vœux pendant le mouvement contre la loi travail.

Elle veut étouffer dans l’œuf la contestation. Face à ce programme d’une agressivité d’un autre temps, notamment envers les fonctionnaires, qui porterait à faire croire au plus grand nombre à leur inutilité alors qu’ils sont l’ossature même de notre modèle social, la CGT et d’autres syndicats veulent placer le social au cœur de la campagne des présidentielles.

Il est évident que le champ des luttes aura une autre dimension au regard du second tour :

Soit on est condamné à se battre dos au mur contre le recul social et sociétal, soit on pèse avec une volonté victorieuse pour que le programme développé par JL Mélenchon s’ouvre aux revendications des salariés et de la population, inversant ainsi le rapport de force trop longtemps en faveur du MEDEF et de la FINANCE.

Ce n’est pas d’un ralliement sans conditions à JL Mélenchon (comme on n’a pu l’entendre çà et là) dont il est question mais de se donner les moyens dans la diversité des approches, des composantes politiques et syndicales prônant la transformation sociale pour que le changement tant souhaité en 2012 rayonne enfin en France et en Europe.

Les médias ne vous préviendront certainement pas…alors en cas…

Nous vous informons !

Jean- Luc MELENCHON tiendra Metting le 29 novembre à 19 h 30

au Fémina à Bordeaux

Alain BOCQUET et ERIC BOCQUET seront présents au Centre Leclerc ( espace culture ) à partir de 15 h 15 le mardi 29 novembre pour la présentation et dédicace de leur livre :

Sans domicile fisc

Préface: Jean ZIEGLER

Évasion, optimisation fiscale et fraude font perdre chaque année entre 60 et 100 milliards d’euros au budget de la France et plus de 1 000 milliards en Europe. Conséquences de la lutte molle de nos gouvernements, l’école, la culture, l’hôpital, la justice, les équipements publics, les collectivités perdent des moyens pour répondre aux besoins des citoyens. Cette austérité qui mine l’État gangrène la démocratie et ouvre la porte aux extrémismes.

Et si l’on passait des paroles aux actes ? Deux frères, l’un député, l’autre sénateur, tous deux nordistes et maires de leurs communes, hommes politiques de terrain et militants engagés, font bouger les lignes dans le cadre de leur mission sur la piste des « sans domicile fisc ». Décryptage et démontage des paradis fiscaux par ces experts, tous deux rapporteurs de commissions d’enquête parlementaires sur le sujet, ce livre s’appuie, notamment, sur leur dialogue inédit avec des personnalités de toutes sensibilités, à travers une série d’interviews-témoignages. Au-dessus des positions partisanes, ils analysent ici des mécanismes de spéculation et préconisent des mesures directes concrètes pour la France, pour l’Europe, pour le monde


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now