Rechercher
  • jean-pierreconte32

DECLARATION DES MEMBRES DE LA SECTION JALLES MEDOC (PCF) 6ème circonscription

La section Jalles- Médoc du PCF (canton de Saint Médard en Jalles) qui a tout mis en œuvre pour avoir une candidature commune sur la sixième circonscription ( voir « expressions du 13 mai 2017 » sur ce même site) déplore que la division des forces qui ont soutenu JL Mélenchon a permis l’élimination de celle ci dès le premier tour des législatives de la gauche de transformation.

Nous avions alerté sur ce danger et nous en payons le prix fort.

Plutôt qu’amplifier la dynamique des élections présidentielles, la division a inexorablement conduit à s’entre-éliminer .Le 18ième arrondissement de Paris qui permet la présence au second tour de Myriam El Komeri en est l’illustration la plus flagrante.

Quand on a fait 7 millions de voix, finir avec une poignée de députés est un véritable échec (même si les institutions y contribuent) que l’on ne peut gommer par des déclarations alambiquées.

Nous n’avons trouvé ni dans les discours ni dans les actes, une campagne nationale unitaire se donnant pour objectif de porter à l’Assemblée une majorité d’opposition capable d’être le contre- pouvoir à la politique qu’entend mener Macron.

Cela explique en partie la faible mobilisation (-45 %) des électeurs de JL Mélenchon.

Nous sommes lassés par les petits calculs aux grandes conséquences pour le monde du travail et les couches populaires déjà fragilisés par le précédent quinquennat.

En conséquence, nous ne donnons aucune consigne de vote d’autant qu’il s’agit de choisir entre une députée sortante PS qui a accompagné les renoncements successifs du gouvernement et qui a tourné le dos aux aspirations populaires et un ancien secrétaire du PS de Gironde, transfuge de la dernière heure qui s’est toujours satisfait de la politique de Hollande et qui en a bien vécu jusqu’à ce qu’il sente le vent tourner.


24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now