Rechercher
  • jean-pierreconte32

VENTRE affamé n'a pas d'oreilles...

Saviez-vous que le Congrès National du Secours Populaire Français (dont la devise est « tout ce qui est humain est notre ») s’est déroulé le week-end dernier à Bordeaux ?

Probablement pas, sauf les lecteurs du journal Sud-Ouest de ce dernier lundi qui ont pu mesurer tout le travail fourni par des milliers de bénévoles dans toute la France mais également à l’étranger et c’est pourquoi « Expressions » a décidé d’en faire sa une.

Loin du battage médiatique que l’on accorde à d’autres associations humanitaires, le SPF « Association fondée en 1945, agrée d’éducation populaire depuis 1983,et reconnue d’utilité publique par l’ONU, » travaille à des coopérations internationales et européennes à la fois pour maintenir et développer l’aide du fond européen d’aide aux plus démunis( dont bénéficient 40 millions d’européens en situation matérielle sévère) qui risque de fondre comme peau de chagrin au nom des politiques européennes d’austérité, et pour lutter contre l’obscurantisme de la pensée et la tyrannie en œuvrant pour la diffusion des savoirs, du multiculturalisme universel qui est sans nulle autre pareille.

L’aide alimentaire, c’est permettre à l’être humain d’être digne et de le rester. Des pays comme la Grèce sont submergés par l’afflux de migrants. Ils doivent non seulement faire face à la pauvreté des grecs mais aussi essayer d’accueillir ceux qui fuient la guerre. Et Julien Lauprêtre, président du Secours Populaire Français présent à Bordeaux d’ajouter : « le SPF a une longue pratique de l’accueil des réfugiés, pourtant devant l’affluence des arrivées , tout le monde semble un peu dépassé. Dans tous les comités du SPF, les bénévoles travaillent à faire un accueil le plus digne possible, pour les enfants et les familles. Il se heurte aujourd’hui à cette campagne anti-réfugiés.

Ce phénomène de rejet est d’une incroyable violence, il allait de soi que nous devions en parler. Travailler dessus pour le comprendre et le contourner. ».

Ce mouvement xénophobe suscite beaucoup d’émotion au sein du Secours populaire.

« Le ventre vide on n’entend plus rien … »

L’aide alimentaire c’est aussi un moyen d’émancipation et le SPF agit pour permettre à chaque bénéficiaire d’avoir un lien à l’autre, des liens aux autres, il mène des actions concrètes pour l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs. Aragon disait « Tout ce qui sert la culture sert l’humanité dans sa marche ascendante »

Le comité de Saint Médard en Jalles regroupe les communes de Saint Médard en Jalles, mais aussi de Saint Aubin, Le Taillan, Le Haillan voire Lacanau, Le Porge et Castelnau. Il essaye de tenir par les deux bouts ces problématiques à travers quelques partenariats publics et privés, permettant ainsi à des familles de partir un peu en vacances (1 enfant sur 3 en est privé) de financer des soins ,de favoriser l’accès aux sports, aux arts mais également d’apporter des aides pour le logement, le chauffage, la cantine etc.….

Il propose également un atelier d’aide à l’insertion par le langage et dans le cadre de son partenariat avec le Lycée Sud Médoc, répond à l’incrédulité des jeunes vis-à-vis de la pauvreté d’une partie de la population de ce secteur géographique, soit disant privilégié, en leur proposant des actions leur permettant de matérialiser ainsi leur désir de solidarité et d’entraide.

Tout ceci n’est possible que grâce à l’action des milliers de bénévoles dans toute la France et de ceux du comité de Saint Médard en Jalles pour ce qui nous concerne : Il multiplie collectes et braderies pour maintenir cette aide à une partie de cette population fragilisée.

La rigueur budgétaire européenne, nationale et locale nous rend dubitatif quant à l’augmentation de la subvention municipale (500 euros) pourtant bien nécessaire au regard des 3200 colis alimentaires distribués annuellement par le comité de Saint Médard. N’est-ce pas Monsieur le Maire ?

Si, au-delà de la recherche de nouveaux projets d’organisation et d’actions le Secours populaire saura conserver ce bel idéal de solidarité et de fraternité qui perdure depuis 1945, la tache devient ardue. Le nombre de pauvres a augmenté d’un million entre 2005 et 2015 dans notre pays, on le ressent de plus en plus dans le canton de Saint Médard car dans le même temps l’aide alimentaire a quadruplé sans compter les aides diverses et variées de première nécessité.

Trois millions d’enfants sont touchés par la pauvreté, la jeunesse est fortement impactée (36%) ainsi que les femmes seules, les retraités, même les couples avec enfants. Plus inquiétant encore, la pauvreté devient structurelle, la société s’y habitue. Le travail protège de moins en moins et malgré de brèves périodes de reprise économique, la pauvreté ne recule pas.

Les dernières mesures gouvernementales (baisse des APL, fin des contrats aidés….) les nouvelles annoncées (réforme de la sécurité sociale avec son lot de baisse de prestations ) l’ubérisation du travail (les trimardeurs du XXI ème siècle)et sa déréglementation sont des facteurs aggravants ( la casse du code du travail).

Dans ce contexte le pire serait de se résigner. Le combat pour un monde meilleur pour toutes et tous est plus que jamais d’actualité. Dans la prise de conscience des peuples en leur capacité à construire ce monde meilleur, réside l’espoir des jours heureux.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now