Rechercher
  • jean-pierreconte32

" Aprés les cotillons...La fin des illusions...

Serions-nous touchés par la langueur ? (abattement physique et moral qui se manifeste par un manque d’énergie, de dynamisme)

Cela s’explique par l’effet conjugué de la propagande élyséenne lancinante et pernicieuse où le fait divers tient lieu d’exemple et donne lieu à des explications péremptoires de spécialistes désignés, par les interventions miraculeuses (mais que nous payons grassement)de la Fée Brigitte plus prompte à caresser un panda qu’à se préoccuper des êtres humains.

Donner un os à ronger au peuple qui doit faire abstraction de la vie politique et de la chose publique, organiser soigneusement une monotonie subie en donnant le sentiment de très peu peser, voire pas du tout, dans une société tendue vers un appauvrissement démocratique à tous les niveaux de nos institutions, voilà le crédo de la communication actuelle aidée en cela par la déliquescence des

Formations politiques. Ce qui n’est pas sans interpeller notre propre organisation.

Cela étant, les coups redoublent sur le « petit peuple », le chef de l’état après lui avoir « sabré » 5 euros mensuels d’APL, refusé un coup de pouce au SMIC, il enjoint la jeunesse à se demander chaque matin ce qu’elle peut faire pour la France !!!!! Par cette injonction humiliante, il exprime tout le mépris de sa classe pour la jeunesse qui n’a pas le « cul brodé d’or », tendant ainsi d’une façon peu élégante d’évacuer le rôle de l’état et tenant pour responsable individuellement les « fainéants, fouteurs de bordel » de leur situation.

Trop facile !!!!!!!!

Par contre, du point de vue de l’économie capitaliste, tout est bon dans le « Macron » et localement la leçon est bien apprise.

Ainsi lors de ses vœux, Mr Mangon Maire de ST Médard omet de dire que les principaux bénéficiaires des grands travaux seront des groupes privés, et qu’en fait, il n’y a aucune volonté de développer des services publics dans l’intérêt de la population Saint- Médardaise.

La construction d’un village senior et d’un EHPAD privé s’inscrivent dans le cadre d’une plus grande ouverture au privé du secteur de la santé (lire l’enquête de l’Huma dimanche du 04/0/12018) Certes il est vrai que l’offre du Conseil Départemental (dont il fait partie et dont nous n’avons jamais eu vent d’une intervention de sa part pour combler ce déficit) est notoirement insuffisante (3 ans d’attente en moyenne) alors dans sa logique, il comble par le privé.

Mais combien de familles du secteur vont pouvoir payer des 3000, 4000 euros pour leurs personnes âgées ?

Il répond donc au besoin de quelques-uns mais non au besoin de tous. Ce n’est pas une question de morale mais d’égalité de traitements pour vieillir dans les meilleures conditions possibles.

Il en est de même pour l’installation d’une école-collège-lycée privé même logique même effets.

Quant au feuilleton de la requalification de la Place de la République, nous n’avons encore trouvé personne sauf « les groupies du pianiste » pour trouver cela utile.

Qu’il fasse un référendum, pour ou contre la modification !!!!!!

Sauf que cela ne ferait pas de cette place un produit d’appel pour ses projets immobiliers en centre-ville (quid des logements sociaux ?quid des emplois de bureau ?)

D’autre part une rumeur circule d’un audit sur la cuisine centrale.

On sait à quoi servent les audits : à justifier soit une fermeture, soit une privatisation en tout état de cause il y aurait suppression de personnel.

Verra-t-on cette question posée au prochain conseil municipal ?

Sommes-nous confrontés à une fuite en avant de nos élus locaux, peu enclins à faire face à la mise sous tutelle où nous conduit la baisse des dotations et les orientations métropolitaines, où à une adhésion idéologique à la politique macronnienne déclinée localement ?

Dans tous les secteurs, la raison d’être des entreprises privées (or scoop) est la recherche du profit à court terme au détriment du service rendu aux êtres humains, le scandale du lait maternel contaminé en est l’illustration.

C’est pour avoir imposé aux entreprises publiques ces critères imbéciles que l’ossature du modèle social de notre pays est bancale.

Il ne s’agit pas de revenir en arrière, de nationalisations étatiques mais de concevoir le service public comme propriété de la population dans son ensemble pour que les puissances d’argent ou autres oligarchies ne puissent se l’accaparer.

C’est pour cela que nous sommes communistes.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

Gratuité des masques

COVID19 : la protection de la santé est une obligation constitutionnelle. Alors que le confinement venait d’être suspendu, les autorités, suivant en cela les professionnels de santé, imposent le port

© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now