© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

L'emballage ne fait pas un contenu...

06/09/2018

              Le nouveau monde qui se voulait exemplaire, qui prétendait sonner la fin du clivage droite gauche, la fin des Partis, en à peine un an, se délite et prend un air d’ancien régime antisocial et chimiquement de droite dure, avec sa cohorte de lobbyistes et de parvenus, tous unis dans la passion du lucre.

            

Telle la montagne il accouche non pas d’une souris mais d’une république polluée par le sens des affaires et un libéralisme virulent devenu le cancer du développement humain.

           

 Nicolas Hulot en a fait les frais, les petits pas ici et là ne pèsent rien face aux gros dégâts des appétits financiers. Sa démission comme également celle de nombreux maires de petites communes ne traduit en aucun cas une défaite de la politique mais pose avec acuité la question

 

De sa réinvention face aux puissances industrielles et financières pour construire un

 

 

nouveau rapport de force populaire et non populiste.

             C’est bien de plus de politique, de plus d’engagement et d’une nouvelle dynamique, pour les Partis politiques y compris le nôtre, les syndicats, les associations qui nous parait indispensable pour contrer la dangerosité et l’offensive des milieux d’affaires qui s’activent dans l’ombre du pouvoir à tous les niveaux dans notre pays.

              A l’approche de l’échéance municipale (2020) la tendance à la mode sous couvert de modernité est de vouloir écarter les Partis politiques de la gestion des municipalités au profit d’agglomérats, de nébuleuses prétendument apolitiques ou citoyennes tout en sollicitant des personnalités engagées politiquement. Tout cela à la condition qu’ils oublient leurs idées, leur vision du monde et leur couleur politique.

 

Alors que la bourgeoisie était bien organisée, Babeuf, avant de monter à l’échafaud, avait fait le constat publiquement, qu’il avait manqué au peuple un Parti pour assoir la révolution de 1789.

Comme si le monde avait changé de base !!!!!!!!!
 

Nous entrons dans le monde des divers : divers droite, divers gauche, divers centre, centres d’intérêt divers, mais pour qui, pour quoi, pour quels objectifs et pour quels choix de gestion, pour les populations les plus fragiles ou pour des égos surdimensionnés. « Tout changer pour ne rien changer »ainsi parlait la bourgeoisie dans « le guépard »de Visconti.

 

Les Communistes ne sont pas faits de ce bois-là.

Pendant la dernière campagne des élections municipales nous dénoncions le danger que représente la Métropolisation pour l’autonomie municipale et la démocratie locale. Nous réclamions un débat, sanctionné par une consultation démocratique pour que la population reste souveraine de son avenir.

Or cela s’est fait en catimini au conseil municipal et personne ne nous a suivis dans notre démarche.

 

Quatre ans après qu’en est-il ? Les compétences municipales ont quasiment toutes été transférées à la Métropole. La mairie est devenu le siège social d’un donneur d’ordre qui dispatche (en toute opacité si on en croit les élus de l’opposition) à différents prestataires de service ce qui relevait du service public municipal.

La spéculation immobilière, le bétonnage, que le Maire dénonçait avec force quand il était dans l’opposition pour des raisons purement électoralistes particulièrement lorsqu’il s’agissait de logements sociaux, bat son plein et le coût excessif du logement crée à l’évidence une ségrégation sociale.

Le patrimoine immobilier de la ville est vendu sans états d’âme même la maison du docteur Masseran léguée à la municipalité a fait les frais de cette frénésie alors qu’elle aurait pu être aménagée et modernisée en logements pour jeunes adultes aux revenus très faibles en complément de la résidence L Lhomme.

De même nous avons alerté à plusieurs reprises la population sur la fin de la gratuité du stationnement y compris dans « Expression »au profit de places de stationnement privées et payantes, au motif au combien fallacieux de « faciliter la mobilité ».

Le contrat Etat –Collectivité dénoncé en mai dernier par les élus communistes au niveau national fait de plus en plus l’unité contre lui parce qu’il remet en cause la décentralisation et le principe de la libre administration des collectivités territoriales garantie par la constitution. C’est sans précédent !!!

 

Mais J Mangon anticipe et préconise la mise sous tutelle par l’Etat de la ville de Saint Médard et du Département au prétexte d’une méthode nouvelle de gestion des dépenses publiques.

En clair et ce n’est pas nous qui le disons, mais son collège de droite (UDI) F. Sauvadet dans la gazette des communes : que les dépenses obligatoires du fait des décisions de l’Etat représentent plus de 50% du total des dépenses des communes et que la dépense sociale augmente plus vite que le plafonnement de 1,2% exigée dans le contrat.

 

De quoi penser qu’aujourd’hui, sauf à paraitre comme un joyeux animateur de club Med, à quoi bon rémunérer un Maire puisqu’il n’est même plus garant des services publics dans sa commune .Pour la première fois en raison des travaux d’aménagement de la place de la République une ville de plus de 30000 habitants n’aura plus de bureau de poste pendant au moins deux mois, ce qui n’a pas l’air de l’émouvoir sinon cela se saurait.

 

Deux conceptions s’affrontent sur la gestion de la commune : le laisser-faire libéral au bénéfice de groupes privés dont on connait la philanthropie et la politique du tout payant   ou

 Le principe républicain de solidarité notamment avec les plus faibles, l’extension des services publics, la maîtrise du devenir de la ville et de son développement par les citoyens, la recherche de l’égalité face au service rendu à la population.

C’est le sens du projet municipal de la liste « L’humain d’abord » que nous conduisions en 2014 et auquel nous restons fidèles ce qui n’exclue ni les discussions ni le rassemblement des forces qui partagent nos préoccupations mais il est hors de question de jouer les utilités le temps d’une campagne.

Please reload

Posts Récents
Please reload

Par Tags
Please reload

Nous Suivre
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Google+ B&W
  • YouTube B&W
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now