© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

"...touche pas au grisbi !..."

21/01/2019

 

 

 

« Ce n’est pas en le remettant comme il y a un an et demi qu’on améliorera la situation »

 

C’est par ces mots au sujet de l’ISF que Macron fixe le cadre du « Grand Débat » Rien n’est tabou, si ce n’est l’ISF, le CICE. Les principales préoccupations des Français dont le soutien aux gilets jaunes est passé de 60 à 67% après la diffusion de « La Lettre » c’est-à-dire des moyens pour vivre et non survivre, restent sans réponse.

 

Ce sont les revendications de justice fiscale confirme le maire communiste de Brionne( Eure) qui arrive en tête des cahiers de doléances.

 

Les élus municipaux, dans un premier temps ignorés, snobés voire pour certains humiliés sont conviés à effectuer le service après-vente de Macron et une députée LREM d’en rajouter « Nous avons tout le temps de discuter si les solutions retenues sont les bonnes »

 

Au même titre que pour le CICE, un groupe d’experts gouvernementaux ne constate aucun effet positif quant à l’objectif de recherche de compétitivité des entreprises !!! Qui plus est, l’Etat avec l’allègement supplémentaire des cotisations sociales pour les salaires situés entre 1 et 1,6 SMIC, incite les employeurs à ne pas augmenter les bas salaires pour pouvoir bénéficier de de cet allègement.

 

L’Etat supprime des emplois de fonctionnaires et en même temps il subventionne à hauteur de 20000 à 50000 euros l’embauche de contrats dans les entreprises privées, d’où l’éclosion d’EPADS, de crèches, d’écoles privées.

 

Le plus cocasse de la chose si l’on peut dire, est de voir par exemple à Saint Médard en Jalles, le maire se prêter à cette opération avec entrain et légèreté en soumettant la maitrise de ses propres dépenses de fonctionnement à l’Etat sans même savoir quelle sera la dotation pour sa commune !!!!!!!

Mais il attend impatiemment !!!!!

Tel Sœur Anne !!!

 

Bref, il en découle une réduction de l’emploi public (seuil de 1,2%) et en retour on ne sait pas !!!!!!

Faire d’une ville le bailleur de fonds des grands groupes privés, s’appelle selon Mr Mangon « une bonne gestion »

 

Les Communistes y voient un délitement des services publics et un renforcement des inégalités sociales.

 

Pendant un temps, confronté à la revendication des gilets jaunes d’annuler la hausse des carburants, le Gouvernement a voulu opposer écologie et social. Intelligemment les gilets jaunes ont démonté cette manœuvre en montrant le lien intrinsèque qui existe entre justice sociale, justice fiscale et écologie. En effet le développement humain exige en parallèle le développement de l’écologie ce que ne permet pas la recherche de la rentabilité financière.

 

Nous devons pour assurer l’avenir de l’humanité révolutionner nos modes de vie, le fonctionnement de nos sociétés.

L’avidité financière du capital s’inscrit dans la logique du « faisons de l’argent avec tout, quel qu’en soit le prix écologique » 

 

Elle a conduit à privilégier le transport routier (95% des émissions de CO2, + 10% entre 1990 et 2015) au détriment des autres modes de déplacement (-13,1%).

 

Cette politique d’allégeance au capital a accentué les fermetures de lignes ferroviaires, de bureaux de poste, de maternités, d’hôpitaux, rabougri le transport des marchandises par le rail et les voies d’eau tout en favorisant la politique des bas salaires. En affaiblissant la Sécurité Sociale, elle a accrue la contribution des familles aux dépenses de protection sociale.

 

Changer le contenu de la croissance pour qu’elle répondre aux besoins des êtres humains en terme d’écologie, de social et de solidarité, telle est l’ambition des communistes.

 

Ne nous laissons pas balader dans un débat dans lequel les questions des profits et de leur utilisation, de la répartition des richesses seraient évacuées.

Pour mémoire : 40% des profits des multinationales soit 530 milliards d’euros échappent à l’impôt.

 

Que les bénéfices de celles-ci soient imposés à la source comme pour les particuliers avant qu’ils ne disparaissent dans des paradis fiscaux : c’est la proposition de loi que les députés communistes ont déposé à l’Assemblée Nationale.

 

De même l’euro députée communiste Marie Pierre Vieu est parvenu à initier un audit sur les directives de libéralisation pour faire valoir notre proposition de sortir les services publics du droit européen de la concurrence.

 

Quand on vous dit que les élus communistes servent les causes de l’Humain d’abord partout où ils se trouvent !!!!!

En Europe, en France et bientôt à Saint Médard en Jalles.

Please reload

Posts Récents
Please reload

Par Tags
Please reload

Nous Suivre
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Google+ B&W
  • YouTube B&W
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now