© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

ABSTENTION ! Piège à "cons"

19/05/2019

Dans « Expression » du 26/01/2019 nous mettions en garde contre la mise en scène d’un numéro de duettistes Macron, Le Pen, d’un affadissement du débat dont une des conséquences principales serait l’explosion de l’abstention lors des élections européennes.

 

A ce petit jeu, seuls les tenants de la finance tirent leurs épingles, les lobbys voraces se frottent les mains ou s’aiguisent les becs. Le parti de M le Pen qui prétend défendre les intérêts des classes populaires se couche devant les multinationales en votant à Bruxelles le contraire de ce qu’elle prône à Paris.

 

Qui s’est opposé au rapport rappelant les états à leurs responsabilités en matière d’accès à des services publics de qualité, préconisé de les renforcer afin de lutter contre la menace de pauvreté des

 

enfants et d’exclusion sociale (1/4 en Europe ) ? Qui a voté contre  la protection des lanceurs d’alerte et s’est allié au PS et à LR pour voter en faveur de la directive « secret des affaires » au profit des lobbys et des multinationales bâillonnant ainsi les droits d’informer et mettant hors la loi les lanceurs d’alertes, c’est le groupe d’extrémistes de droite de Mme Le Pen.

 

Quand il s’agit de voter une résolution pour la transparence, la coordination et la convergence des politiques fiscales sur les sociétés  de l’UE les eurodéputés FN rebaptisés RN s’abstiennent  .De même  sur la désindustrialisation : fermeture des usines Caterpillar en Belgique et Alstom à Belfort là !  ils votent contre, sans état d’âme alors que dans le même temps ils prônent des relocalisations par la voix de leur candidat Bardella ! Allez comprendre Charles !!!!!

Au printemps 2015, elle et son groupe se présentent comme les principaux opposants au Tafta (mécanisme d’arbitrage qui institue une justice privée à la solde des multinationales) elle ( M.Le Pen)est aux abonnés absents au moment du vote ! De même pour l’accord commercial entre l’Europe et le canada (CETA).

Elle vote CONTRE la protection et l’amélioration des conditions sociales et écologiques : L’interdiction de l’usage  et de la production glyphosate, le congé maternité à 20 semaines partout dans l’Europe, l’égalité salariale homme-femme, ainsi que tous les rapports présentés depuis 2014 renforçant les droits des femmes.

En cela elle ne se démarque pas des béni-oui-oui du marché chez lesquels cherche à s’imposer Macron dont ses troupes et ses alliés à Strasbourg ou à Bruxelles votent systématiquement contre toutes les avancées en matière fiscale ou sociale.

 

Face à cela doit-on pour autant baisser les bras et considérer que ces élections ne nous concernent pas.

 

Ce serait une erreur funeste pour tous ceux qui n’aspirent qu’à vivre décemment. L’Europe intervient da ns presque tous les domaines de notre vie quotidienne, l’ignorer c’est se condamner à un recul social sans précédent, c’est laisser la place au capital et à ses lieutenants.

Outre le fait que les parlementaires communistes européens et nationaux s’enorgueillissent de s’être opposés à tous ces traités européens, ils ont aussi à leur actif d’avoir mené bataille fermement et avec opiniâtreté contre les accords de libre-échange aux conséquences inouïs sur les règles sanitaires et environnementales, la mise à mal des droits de douane qui ouvrent encore davantage le champs aux multinationales. Ils ont notamment marqués des points avec l’adoption d’un dispositif pour les jeunes sortis des études et de l’emploi pour accéder à une formation continue, en apprentissage ou en stage accompagné d’une allocation sécurisante.

 

Avec leurs collègues du GUE-NGL, ils ont permis la reconnaissance par le parlement européen de l’Etat Palestinien, le vote des mesures à l’encontre de 13 substances cancérigènes et mutagènes pour protéger les travailleurs, l’interdiction de la pêche électrique, le maintien de l’aide aux plus démunis (FEAD)

 

Les  nombreux cheminots et usagers en lutte contre la libéralisation du rail ont par exemple, pu trouver auprès  du groupe GUE-NGL( groupe dans lequel siège les communistes européens)  un point d’appui  déposant des motions de rejet sur chacun des six textes du paquet ferroviaire portant sur la libéralisation totale du rail «  sans pouvoir inverser la vapeur par manque  de parlementaires communistes déclare P Le Hyaric député communiste européen »

 

Dans ce moment où tout est fait pour étouffer les projets alternatifs prenons garde à l’antienne « élection-piège à cons » au risque de laisser libre cours à tout ce qui est réactionnaire et rétrograde.

 

Le choix ne se fait pas entre Macron et Le Pen, la seule issue c’est un projet politique vraiment à gauche. L’idée grandit que le PCF peut être un repère fiable pour toute la gauche dans cette période confuse constate Ian Brossat qui invite à se rendre aux urnes comme on se rend à une manifestation face à une UE transformée en une machine à fabriquer de la régression sociale. De même il appelle à une harmonisation par le haut car il est possible de mettre en place une mesure phare de son programme : une clause de non régression sociale.

 

Le directeur général adjoint de l’IFOP indique que la campagne ne fait que commencer et que le jeu est ouvert pour Ian Brossat, ajoutant que les électeurs perçoivent une adéquation cohérente entre  sa personnalité, ses résultats à la mairie de Paris et son discours. Il est un marqueur solide pour un électorat de gauche un peu déconcerté par la situation politique. Si cette dynamique se consolide, il peut bénéficier dans la dernière ligne droite, par la solidité de sa candidature, d’une remobilisation d’un électorat de gauche qui reste très volatil.

 

Votez Ian Brossat !!!!!!!!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Par Tags
Please reload

Nous Suivre
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Google+ B&W
  • YouTube B&W
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now