© 2023 Tendances Entreprises. Créé avec Wix.com

«…Eviter le scénario catastrophe !!!!!… » En dépit des tentatives macronistes d’effacer le clivage gauche- droite, l’identité de gauche est toujours aussi forte dans la population. Selon un des derniers sondages IFOP ,40% des électeurs interrogés se situent à gauche. C’est à 1 point prêt le même score qu’en 2017.Ce bloc de gauche de 44% est supérieur à sa traduction électorale (31% aux européennes) Cela pose clairement la question de l’offre politique d’autant que la fierté de se revendiquer à gauche n’a jamais été aussi élevée depuis 6 ans déclare le directeur général adjoint de l’IFOP. Liberté, solidarité, égalité un triptyque qui marque fortement ces électeurs toujours selon le sondage. De quoi interpeller les forces de gauche tout particulièrement celles tentées par le marigot centriste pour parfaire une recomposition politique stérilisante au bénéfice du duo mortifère Le Pen –Macron. La gauche doit s’assumer fièrement et se rassembler. Les échos qui nous parviennent de différentes villes de Gironde font apparaitre un paysage éclaté à gauche « façon puzzle » Si la protection de l’environnement apparait clairement comme un marqueur à gauche, elle est pour 60% de cet électorat incompatible avec le capitalisme. Les écologistes forts de leur résultat aux européennes deviennent exigeants. Certains maires de gauche, pour avoir les grâces des écologistes, sont prêts, pour répondre à leurs exigences, à réduire la place des communistes à la portion congrue et à les cantonner dans un rôle d’utilité. Or, l’hirondelle comme une élection ne fait pas le printemps. Ces petits calculs politiciens, in fine, n’ont jamais profité à la gauche. C’est en grande partie pour avoir négligé l’apport des communistes à la gauche que la liste socialo-écolo a été défaite à Saint Médard en 2014 et pas seulement comme le pensent facilement certains pour l’usure du pouvoir, les dédouanant ainsi de leurs propres responsabilités. Les vieux démons des polémiques improductives pour la gauche semblent tarauder les membres de l’ancienne équipe de Lamaison .Pour preuve, les allusions des élus PS- PG dans le dernier journal municipal « Saint Médard et vous » rubrique tribune (page consacrée aux élus des différents groupes politiques) Les Communistes n’ont aucun adversaire à gauche mais au regard de la situation de celle-ci dans le pays et à Saint Médard, elle se doit d’être modeste et avoir l’esprit du rassemblement. Les communistes ont pour ambition de faire vivre des services publics de proximité accessibles à tous et que Saint Médard participe sur le fond à relever le défi climatique. Cela nécessite une rupture claire avec le libéralisme ambiant, de mener un grand combat pour redonner à notre commune les moyens dont l’Etat la prive depuis de nombreuses années. Défendre la commune, passe par la reconquête des compétences remises en cause par la loi Notre dont nous dénoncions les dangers lors de la précédente campagne des municipales. En lien avec nos élus nationaux nous proposerons dans les semaines à venir un plan ambitieux dans le budget de l’Etat en faveur des communes et une réforme de la fiscalité locale. Il est grand temps, afin d’éviter le scénario de dispersion, de travailler collectivement et dans le respect mutuel, à un programme à la hauteur pour notre ville. Les Communistes ont acté cette démarche de rassemblement. Ils ont choisi leur chef de file Francis Royer, professeur des écoles. Il est, dans un premier temps, appelé à représenter les communistes dans le cas de figure d’une liste que nous souhaitons de large rassemblement gauche. Les communistes de Saint Médard avec leur chef de file vont prendre des initiatives multiples pour faire connaitre, partager et enrichir avec l’apport de la population, leurs propositions.

04/10/2019

Please reload

Posts Récents
Please reload

Par Tags
Please reload

Nous Suivre
  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • Google+ B&W
  • YouTube B&W
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now